Birchette, le test.

Publié le 16 Novembre 2008

Dans un élan d'enthousiasme (et surtout d'inconscience) j'avais pris le décision de me lancer dans la réalisation d'un Birch. J'avais craqué sur ce châle en tricot dentelle que l'on voit fleurir en ce moment sur la blogoshère. En plus, il est réputé être une ouvrage pour débutant... Néanmoins, la perspective de devoir monter 299 mailles combinée au risque de tout devoir détrictoter si l'on se trompe dans les premiers rangs m'effrayait un peu (beaucoup, énormément!). Après quelques recherches, je suis tombée sur sa petite soeur, la Birchette, un modèle très similaire mais qui se tricote par la pointe. Adieu donc l'angoisse du détricotage, ce châle laisse le temps de se familiariser et de mémoriser les points. Seul, inconvénient, il avance de plus en plus lentement. Histoire de tester la faisabilité de la chose, j'ai donc enfourché mes aiguilles, pris une laine bien grosse (en comparaison avec celle préconisée pour ce type de châle) et tricoté les premiers rangs.


Pas si mal, non? Aller c'est décidé, je cours acheter de la laine et je m'attaque à la Birchette!

Rédigé par Momglouglou

Publié dans #Tricot - crochet - couture

Repost 0
Commenter cet article

Kn'L 16/11/2008 18:54

bien résumé tout ça !
si tu es passée par chez moi pour glaner des idées de laine, je te déconseille celle que j'ai choisie (Aurore, phildar). Elle est toute fine, toute belle, pas désagréable à tricoter (quand on s'est fait à l'idée qu'il était impossible de défaire), mais par contre, elle gratte !!!! Elle parait toute douce comme ça, et ce n'est vraiment qu'une apparence.
bonne recherche et bon tricot !